Les congés anticipés pourraient être le résultat de l’indiscipline en classe…

“Une enquête menée par l’OCDE (Organisation de Coopération et le Développement Economique) sur un échantillon de 260 000 enseignants et chefs d’établissements de 48 pays affirme que les enseignants passent plus de 14 % de leur temps à instaurer la discipline en classe ou à faire régner le calme au lieu de dispenser les cours. (Source : bienenseigner.com)

 

En d’autres mots, le manque de discipline nuit à l’apprentissage et perturbe l’enseignement durant la classe. L”indiscipline en classe joue sur la performance de l’enseignant et sur celle de l’élève même ainsi que sur les autres élèves.

Imaginons alors l’impact de l’indiscipline hors des classes, mais qui se déroule dans l’enceinte des établissements ? (Cas de la pratique des congés anticipés)

J’ai pris l’habitude de ne pas regarder les faits en surface, mais en profondeur. C’est pourquoi j’ai analysé le problème sur une hypothèse que le facteur qui induit ce comportement commence sur les rapports entre l’élève et l’enseignant.

 

Voici mes résultats :

1.    Les élèves sont de plus en plus indisciplinés en classe et les enseignants en souffrent sur plusieurs plans (Moralement, physiquement et même psychologiquement)

 

      2.Les élèves ne redoutent pas les échauffourées des congés anticipés. Au contraire, ils les attendent. Chose qui traduit une sorte de lassitude chez eux à l’approche des congés. (à creuser 🙏).

 

      3.L’indiscipline en classe, serait conséquente aux violences verbales et morales de certains enseignants sur certains élèves. Du moins, les élèves interprètent certaines réactions, appréciations et remarquables personnelles de leurs enseignants comme des “Agressions…”

 

       4. Sur 7 enseignants interrogés ces derniers jours, 6 pensent que les élèves sont de plus en plus indisciplinés en classe à l’approche des congés et que ce comportement induirait l’effet de révolte massive des élèves qui se sentent galvanisé par le comportement des “camarades indisciplinés”.

 

La conclusion est un peu claire pour moi, l’augmentation de l’indiscipline en classe pourrait être une cause de l’incivisme grandissant dans l’école ivoirienne qui elle, découle de la dégradation de la relation fondamentale entre l’enseignant et l’élève. Dans la recherche de solutions au phénomène des congés anticipés, ne négligeons pas les facteurs sociologiques et psychologiques s’il vous plaît.

C’est pourquoi, si nous luttons contre l’indiscipline en classe et travaillons à améliorer la relation entre enseignants et élèves /parents, plus nous seront à mesure d’avoir une maîtrise sur les facteurs de risque de la volonté d’aller” en congés anticipés chez nos élèves”.

 

Mes 03 propositions sont les suivantes :

– Élaborer une *Charte nationale* de bonne conduite en classe et au sein des établissements scolaires publics et privés qui sera signée par chaque élèves et parents en début d’année.

Les formes d’indisciplines y seront classées par catégories et les sanctions applicables seront déjà identifiées. Comme cela, tous seront conscients de ce qui attend les élèves indisciplinés.

Une des clauses de cette charte stipulerait que l’élève qui n’en respectera pas un seul article sera purement et simplement radié de l’école sur toutes l’étendue du territoire. Cela permettra à chaque parents/tuteur de se responsabiliser pour son enfant devant l’état et devant l’enseignant.

 

– La note de conduite devra être revalorisée de sorte à établir un schéma de déduction des points à chaque mauvaise conduite envers l’enseignant et ses paires (Même le bavardage en classe y passera) et inclure dans ce même schéma l’addition à chaque bonne conduite et prise d’initiative dans le genre (Nettoyage de l’école, innovation et participation à des activités extra-scolaires (Clubs informatiques, lecture, sciences…)

 

NB : la note de conduite sera fixée à 10/20 par principe chaque élève devra travailler à la remonter, cela facilitera la mise en place de cette démarche.

Cette mesure pourrait redonner de l’autorité aux enseignants et leur faire regagner leur santé morale et psychologique.

 

– Construire un centre de “réadaptation et de redressement ” qui accueillera les élèves les plus indisciplinés qui seront radiés du système de ce fait. Ce centre de “redressement” avec une approche militaro-sociale, aura pour vocation d’apprendre les fondamentaux de la discipline, du civisme et du leadership tout en donnant des cours de l’enseignement normal et en développement de l’intelligence émotionnel et le rétablissement psychologique de l’enfant si nécessaire.

De manière réaliste, voici comment je propose de régler la problématique des congés anticipés en passant par la gestion de la problématique de L’indiscipline en classe et celle de la sociologie des relations entre l’enseignent et son élève.

 

Aminata Siahoue-Fanny

 

 

Avez-vous des questions ? mentionnez-les en commentaire

Partagez avec vos amis.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp