Programme 2022 de l’organisation Young Job Network.

Former, puis insérer : voici les 2 mots qui résument les ambitions de Young Job Network.
En effet, lors d’une conférence de presse organisée le vendredi 26 novembre 2021 au siège de la structure, à Cocody, son Président fondateur, M. Yann-Cédric Lohouré a dévoilé ses grandes ambitions.

La première, à travers le programme ”Youth Management Performance (YMP)”, est de recruter 20 jeunes diplômés sur l’ensemble du territoire ivoirien, qui seront formés intensivement sur trois mois, et leurs offrir 100% d’opportunités de stages et d’emplois à l’extérieur du pays.

Ensuite, M. Lohouré ambitionne, en partenariat avec un autre acteur de l’insertion professionnelle des jeunes, Etudes Côte d’Ivoire (Etudes.ci), de créer une WEB TV dans le même objectif de toujours mieux informer, mieux former et mieux orienter. A cela, s’ajoute une idée fédératrice qui consistera à la création d’un réseau de 400 personnes composé de demandeurs d’emploi, de professionnels, d’entrepreneurs, d’experts de tous ordres et d’investisseurs.

A vrai dire, l’orée 2023 s’annonce chargé pour Young Job Network, car selon les mots de son président fondateur, l’objectif derrière toutes ces ambitions, est de décupler ses actions visant à accompagner les jeunes Africains dans leur quête d’emploi, à travers le renforcement des capacités et les gouvernements d’Afrique dans leurs politiques de lutte contre le chômage des jeunes diplômés.

Pour preuve que l’organisation est à la hauteur de ses ambitions, il faut jeter un coup d’œil sur son bilan très positif de personnes formées, depuis sa création en décembre 2017 jusqu’à ce jour. Une formation poussée de 18.000 personnes issues de cinq pays ( la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée, le Sénégal et le Mali) dont 57% d’entre elles ont été insérées professionnellement (en stages, CDD, CDI, intérims confondus).

La recette d’un tel bilan reluisant : un mode opératoire basé sur le recrutement, la formation en mode présentiel ou ‘’online’’, l’insertion professionnelle et le financement de projets dont la fourchette vacille entre 25 000 FCFA et cinq millions FCFA, selon l’ampleur du projet .

Accompagnant et facilitant l’insertion socio-professionnelle des jeunes diplômés du continent au chômage, l’organisation panafricaine Young Network Job est à but non lucratif et fonctionne scrupuleusement sur fonds de dons octroyés par des bailleurs.

 

Ossey angui-sai roll

Avez-vous des questions ? mentionnez-les en commentaire

Partagez avec vos amis.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp